30 octobre 2017 – Interpellation – Fonctionnement du Bureau de Police Administrative

with Pas de commentaire

Chaque modification dans une voirie (mise en sens unique, création d’un emplacement PMR, marquage d’une ligne jaune, création d’une zone de stationnement riverains…) demande un changement du règlement de police de la dite voirie.

Cette modification qui est réalisée sur demande et après enquête du service de la signalisation (un service de police) est ensuite envoyée au bureau de police administrative (service de la ville) pour être mise en forme et présentée au conseil communal afin d’être votée par ce dernier…Voilà pour la procédure.

Jusqu’en novembre 2013, les dossiers étaient traités avec régularité et compétence au BPA par les personnes affectées à ce poste mais, apparemment la mobilité du personnel a fait en sorte que les agents d’expérience quittent le service pour relever d’autres challenges.

A partir de ce moment, les dossiers venant du  service de police (y compris les dossiers manifestations et taxis), ont été mis en forme par l’un ou l’autre employé du BPA, mais depuis fin avril, les dossiers ont l’air de s’accumuler.  Auparavant, une dizaine de mesures de police étaient présentées à chaque Conseil…depuis fin avril, plus rien ou …pas grand-chose.

Il n’est pas normal que plus rien ne soit présenté au CC sous prétexte d’un manque de personnel.  Ce sont les citoyens qui sont pénalisés par le manque d’organisation

Monsieur le Bourgmestre voici mes questions :

  • Monsieur le Bourgmestre pour quelles raisons les mesures de police sont présentées actuellement au compte gouttes au CC ?
  • N’y a-t-il pas un souci organisationnel au service de police administrative ou un manque de personnel et ou de formation ?
  • Peut-on aussi épingler le déficit de présence d’un supérieur hiérarchique ?

Je vous remercie pour vos réponses.

 

Fabrice DREZE

Conseiller communal.

 

Répondre