Communiqué de presse – Night & Day centre ville

with Pas de commentaire

Communiqué de presse :

Une ouverture « moralement » scandaleuse !

Nous sommes choqués de l’ouverture de ce magasin « Night&Day » qui était annoncée par un journal bien connu de la place liégeoise et qui est maintenant effective depuis près de 3 semaines.

Lors d’un prochain Conseil communal, avec ma collègue Christine Defraigne, nous remettrons sur la table le dossier du règlement communal lié à  ce type de magasin. Nous ne tolérerons pas que le règlement soit « bafoué ». Au vu de la multiplicité de ces implantations dans le périmètre de l’hôtel de ville, nous nous posons la question de la pertinence de ces ouvertures !

Nous demandons un recensement précis des magasins déjà implantés, nous demandons un respect strict des heures d’ouvertures, en effet, il nous revient que ces commerces ouvrent  avec des horaires très « larges ».

Nous insistons sur la nécessité d’un contrôle accru sur le respect des législations en vigueur, tant sur le travail que sur les différentes taxes communales afférentes aux commerces : taxe sur les enseignes, sur le lettrage des vitrines, le respect des différents « permis » relatifs notamment aux bâtiments classés.

Avec la nouvelle implantation autorisée « Place Saint-Lambert » nous sommes à 4 « Night & Day » dans un périmètre de 50 à 100 mètres. C’est manifestement trop !

  • Un magasin est situé rue de Bex.
  • Un magasin est situé rue Gérardrie
  • Un magasin est situé rue de la grande tour.

1nd 2nd 3nd 4nd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous reconnaissons la plus-value que peut avoir ces commerces de proximité dans les quartiers décentrés, mais nous contestons la multiplicité des implantations au centre-ville.

Ces 4 commerces sont au milieu de 3 librairies traditionnelles ouvertes depuis des décennies. Les libraires ayant déjà du mal à joindre les deux bouts face aux commissions de moins en moins élevées sur la vente des journaux, revues, produits de jeux et cigarettes, qu’à force, le Collège communal en autorisant ces ouvertures de magasins night@day, finira par  « tuer » nos indépendants.

 

Répondre