22 novembre 2016 – Interpellation – Les commerces desertent le centre ville

with Pas de commentaire

Madame l’Echevin,

 

Mes collègues Fabrice Dreze et Elisabeth Fraipont vous avaient interrogé en juin sur le commerce liégeois. Nous exprimions nos inquiétudes quant au départ des restaurants étoilés ainsi qu’au nombre de cellules vides. Vous nous aviez répondu qu’une réflexion globale allait se mettre en place. Or, récemment, différentes sources m’ont confirmé que plusieurs grandes et petites enseignes ont ou allaient encore quitter le centre-ville.

 

Le H&M, qui occupait une place importance dans le piétonnier en Vinâve d’île, a fermé ses portes en juillet 2016. Depuis, aucune information officielle quant à la reprise des activités n’a été communiquée. Cette grande surface commerciale est donc vide depuis 5 mois dans l’artère la plus commerçante du centre liégeois, qui est également la troisième artère commerçante de Belgique.  Pour le magasin de vêtements Massimo Dutti, situé dans l’un des plus beaux bâtiments du piétonnier, il semblerait que l’issue soit la même : il devrait quitter Liège. « Les secrets du chef », magasin spécialisé dans l’art culinaire à quelques mètres de Massimo Dutti, va également nous quitter, car 25% de passage en moins aurait été recensé. Ces divers exemples nous inquiètent.  Pourquoi désertent-ils le centre les uns après les autres ? Il est plus que temps de lancer cette réflexion et d’agir au plus vite.

 

En 2012, nous vous avions déjà mis en garde lorsque Schyns et Verlaine s’installaient en périphérie. Les raisons évoquées étaient que les clients ne voulaient plus se déplacer à Liège à cause des problèmes de sécurité, propreté et mobilité. Nous vous avions demandé d’agir sur ces fondamentaux. Pourtant, 4 ans plus tard, nous sommes face aux mêmes problèmes et le résultat est catastrophique.

 

Dans la brochure « Liège the place to shop, les quartiers commerçants liégeoise », vous citez le nombre de commerces en activité dans les différents quartiers. Qu’en est-il des cellules vides ? Selon les dernières données chiffrées dont nous disposons, 422 cellules commerciales sont vides. Mais ce chiffre date de 2013 Aucune donné récente n’est disponible. Il faut actualiser les chiffres, compléter les données mises à disposition des citoyens, les rendre accessibles et fiables et offrir des outils stratégiques pour la mise en œuvre de mesures destinées à redynamiser le commerce liégeois.

 

Madame l’Echevin,

  • Quelles sont les dernières données chiffrées : combien existe-t-il de cellules commerciales, combien sont vides actuellement?
  • Etes-vous au courant de ces départs inquiétants? Avez-vous des informations sur d’éventuels repreneurs ?
  • Comment expliquez-vous cette situation ? Qu’est-ce qui est mis en place pour redynamiser le commerce liégeois et éviter que ces enseignes quittent le centre

 

Nous vous remercions

 

Christine Defraigne, Fabrice Dreze, Elisabeth Fraipont et Raphaël Miklatzki

Répondre