Valeureux commerce liégeois !

with Pas de commentaire

Comme beaucoup de mes concitoyens, je m’inquiète pour l’avenir du commerce liégeois… La montre joue, nous ne pouvons continuer à regarder l’état du commerce liégeois et dire que tout va bien !

En 2014, nous tirions déjà la sonnette d’alarme lors d’un conférence de presse organisée par le Groupe MR de Liège ville.

Le Projet de Ville 2012-2022 annonç(ait) lutter contre les cellules vides, force est de constater qu’en 2017, l’objectif est loin d’être atteint !

Selon une enquête de l’UCM auprès des commerçants, les facteurs néfastes pour les commerces sont :

  • insécurité et précarisation de certains quartiers
  • dynamisme de la ville
  • mauvaise organisation des travaux et délais trop longs
  • parkings – manque et accessibilité
  • centres commerciaux extérieurs (concurrence)
  • dispersion des protagonistes
  • la mobilité déficiente

Nous nous devons d’œuvrer pour le bien-être de nos concitoyens, insuffler un renouveau à notre commerce et inciter la Ville à agir en ce sens ! Redynamiser le commerce liégeois est une nécessité !

Ce sont des paramètres importants d’un « bien-être » en ville : le bien-être des visiteurs – potentiels clients mais aussi celui des commerçants, désireux de se développer ou simplement de rester en ville.
Rien n’a changé en 3 ans… Le constat est amer ; en effet, nous ne reconnaissons plus certaines artères commerçantes : Saint-Gilles, Féronstrée, Rue Cathédrale,… Que sont-elles devenues ? Les chiffres en annexe sont consternants !
 
Et on peut s’attendre au pire. En effet, Les deux ans de travaux qu’a connu la rue Saint-Gilles est une des raisons qui a fait péricliter le commerce. Alors quel avenir pour Féronstrée ?  Il faudra bien gérer les travaux du futur tram sinon Féronstrée risque d’être un désert économique. Pour rappel, d’ailleurs, le groupe MR a interrogé le Bourgmestre il y a quelques mois par rapport aux indemnisations des commerçants subissant la répercussion des travaux publics et a demandé que le plafond soit augmenté mais aucune suite n’y est donnée.
 
Nous pourrions identifier facilement d’autres rues qui s’orientent vers le même avenir morose : rue de la Régence, rue de l’Université,…sans parler des quartiers périphériques trop souvent négligés (exemple frappant avec la Rue Puits-en-Sock) !
 
Les commerçants s’inquiètent et ils en parlent ; nous ne les laisserons pas tomber!
 
Il est impératif de redynamiser le commerce liégeois ; le commerce porte la Ville de la Cité
 
La majorité porte une lourde responsabilité sur cette situation ; il serait temps qu’elle entende l’opposition libérale qui se veut constructive et proactive !

 
Christine DEFRAIGNE
Fabrice DREZE
Elisabeth FRAIPONT
Conseillers Communaux

 

Voici le dossier complet en PDF  : commerce 2017

 

Répondre