3 septembre – Interpellation – Ouverture des commerces du centre-ville un dimanche par mois : Quid ?

with Pas de commentaire

Monsieur le bourgmestre,

Récemment un quotidien liégeois s’est fait l’écho de la possibilité d’ouvrir les commerces du centre-ville un dimanche par mois. Une expérience pilote serait ainsi organisée durant un an.

Souvent évoquée, et depuis longtemps, cette ouverture du dimanche est, nous semble-t-il, une très bonne chose tant pour l’activité et la prospérité commerciale que pour la clientèle liégeoise et surtout non-liégeoise, et par conséquent aussi pour le renom de la Ville de Liège à l’extérieur, notamment sur le plan touristique, le marché de la Batte étant déjà un point d’attraction majeur tous les dimanches de l’année.

Cette éventualité arrive à un moment qui semble bien opportun, d’autres initiatives de commerçants liégeois étant annoncées ces jours-ci, qu’il convient de saluer : je pense à l’ouverture nocturne de 70 commerces dans le cœur historique tous les jeudis jusque 21 heures et l’organisation d’un marché des artisans producteurs tous les 2e jeudis du mois, place Saint-Barthélemy.

Cette éventualité devrait cependant faire l’objet d’éclaircissements de la part du Collège.

En effet, plusieurs questions se posent :

  • Dans quels délais cette opération pourrait-elle être initiée et sur quel périmètre cette ouverture est-elle exactement envisagée ?
  • Un plan de communication et de promotion, auquel la Ville devrait idéalement être associée, vu les interactions évidentes avec les échevinats du Commerce, du Tourisme, de la Propreté et même de la Culture, a-t-il déjà été élaboré ?
  • Des animations spécifiques, en parallèle avec l’ouverture des magasins, sont–elles envisagées par la Ville ?
  • Quelle serait le rôle que vous envisagez dans le cadre de cette ouverture dominicale pour l’association de Gestion du centre-ville ?

Nous vous remercions de vos réponses et, en toutes hypothèses, le Groupe MR réitère ici son souhait d’aboutir en cette matière dans des délais pas trop éloignés, en espérant que le Collège jouera son rôle de coordination et de concertation avec toutes les parties en présence.

 

Pierre Gilissen, Fabrice Drèze, Elisabeth Fraipont et Christine Defraigne

Conseiller Communaux.

 

Répondre