Travaux

with Pas de commentaire

Cher(e) ami(e),
J’aime Liège et je veux le meilleur pour ma ville. Son commerce est un véritable moteur économique, Liège a des atouts extraordinaires mais sous-exploités. Le commerce et les commerçants ont besoin d’un soutien extrêmement fort dans le contexte actuel.

La majeure partie des gens qui ne fréquentent plus le centre-ville ont émis des raisons qui sont essentiellement la perte des fondamentaux : Sécurité, propreté, mobilité.
Cela a déjà fait partie d’autres articles que j’ai posté.
Bien souvent la mobilité est mise à mal par les travaux, le commerce et les habitants souffrent de cette situation
Propositions :

1. Signalisation
Il serait judicieux que la Ville impose systématiquement aux prestataires de travaux une signalétique spécifique aux travaux en cours dans un quartier pour indiquer les itinéraires alternatifs et, surtout, l’accessibilité des commerces et services.
Nous proposons également l’acquisition de signalisation mobile pour informer les riverains comme les autres usagers de la voirie du territoire de la ville sur les perturbations liées aux événements, manifestations et travaux.
A l’approche des fêtes de fin d’année, suivies de la période de soldes, des mesures concrètes et structurelles doivent être mises en place pour fluidifier le trafic vers et/ou à la sortie de l’hyper-centre. Cela peut passer par des déviations en amont lorsque les parkings sont complets et les voiries saturées !

 

2. Tram
L’arrivée du tram n’a jamais suffi à redynamiser une Ville. Le tram n’est qu’un élément d’une réflexion plus large sur la mobilité et le développement de la Ville. Cette réflexion doit être menée au sein de la Ville mais le MR insiste sur la concertation avec les différents acteurs du territoire, dont les commerçants.
Mettre en place un observatoire du tram
La convention entre la Ville et la SRWT a prévu une structure de concertation. . Ainsi que la possibilité existe dans cet accord, le MR propose d’élargir son rôle vers un véritable observatoire du tram et d’élargir sa composition en y intégrant également des représentants des quartiers, des commerçants, de l’UCM… entre autres. Cette structure aurait pour objectif :

Pendant les travaux, d’observer et analyser les effets du chantier par quartier et de formuler des propositions pour améliorer l’information aux usagers de la voirie et l’accessibilité aux commerces et services.
Dans la phase d’exploitation, d’analyser l’activité et l’attractivité économique le long du tracé du tram et formuler des propositions concrètes pour accompagner le projet de développement de la Ville.
Dans la phase d’exploitation, cet observatoire pourra analyser l’activité et l’attractivité économique le long du tracé du tram et formuler des propositions concrètes pour accompagner le projet de développement de la Ville.
Prolonger le débat sur l’indemnisation des commerçants
Avec mon groupe politique, nous souhaitons que soit poursuivie et élargie la réflexion sur l’indemnisation des commerçants lésés par un chantier public, même dont la ville n’est pas maître d’ouvrage. On pourrait envisager, notamment, la mise en place d’une commission d’indemnisation des commerçants en charge du traitement des demandes. Dans cette optique, la possibilité d’aller chercher des moyens spécifiques auprès du maitre d’ouvrage (la SRWT) doit être envisagée.

 

3. Infos Travaux

Un site internet spécifique
La communication sur les chantiers en cours n’est pas inexistante mais de nombreux exemples démontrent qu’elle est inefficace dans sa forme actuelle. Que ce soit pour les chantiers dont elle est le maître d’œuvre ou dans le cadre du tram, la Ville privilégie les toutes-boîtes et leaflet dans ses moyens de communication, accompagnés de quelques réunions ou permanences de chantiers, aux horaires pas toujours adaptés.
Nous avons proposé (en 2009) – et obtenu – la création d’une rubrique spécifique « info travaux » sur le site de la Ville. Celle-ci se limite toutefois à répertorier les chantiers dont la Ville est maître d’ouvrage. La Ville doit informer sur TOUS les chantiers en cours sur son territoire. Et elle doit non seulement dispenser une information sur les chantiers en eux-mêmes, mais également sur leurs conséquences en termes de circulation automobile et d’accessibilité des rues et des commerces.
Il faut créer une vision transversale entre l’Echevin des Travaux et celui de la Mobilité. Le MR plaide pour un micro-site illustré, dynamique et régulièrement mis à jour.

Voici les 3 premières propositions, la suite au prochain épisode pour d’autres solutions concrètes
Fabrice DREZE 10ième candidat sur la liste MR pour Liège

 

Répondre